Emission #59 | Les Moldus

Peu présents dans l’univers d’Harry Potter, ils sont pourtant bien là. Les Moldus, Non-Maj’ ou Non-Magiques, sont bien entendu les personnes ne possédant pas de pouvoir magique. Un triste «sort» lorsqu’on sait à quel point l’univers des sorciers est attrayant ! Cela étant, les moldus ne peuvent pas souffrir de la comparaison puisque la grande majorité d’entre eux ignorent tout simplement que les sorciers existent. Une première différence notable puisque les sorciers connaissent bien sûr l’existence des moldus afin de mieux les éviter et se cacher. Cette méfiance est historique : à l’époque, les moldus avaient en effet la fâcheuse habitude de persécuter les sorciers et de les brûler au bûcher… C’est donc dans un soucis pacifiste que le secret magique fût instauré au 17ème siècle. Depuis lors, les sorciers se dissimulent donc aux yeux des moldus sans manquer toutefois de s’en moquer copieusement. Source de curiosité (surtout pour Arthur Weasley !) mais aussi de plaisanteries, les moldus ont une image peu flatteuse dans la saga, à l’image de l’odieuse famille Dursley. Pourtant, la vie des moldus est finalement peu connue des sorciers qui ne s’y intéressent pas ou très peu. Dans les livres, ces derniers peinent même à s’habiller comme eux !

C’est ce sujet qu’on vous propose comme thème de l’émission, en espérant que nos réflexions ou nos remarques vous plairont ! Avant cela, retrouvez en introduction un courrier des auditeurs et une Gazette des Sorciers, ainsi qu’un Quiz de Bertie Crochue en conclusion. On a même tenté un nouveau jeu : une famille Dursley en or… On ne vous en dit pas plus, bonne écoute ou bon visionnage 😀

Début du thème après l’introduction : 0:41:42

Les news : Les revenus de Pottermore sur le déclin en 2018 / Edition anniversaire de Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban annoncée ! / Le Studio Tour Harry Potter dévoile sa nouvelle extension !

Chroniqueurs : Jérémy, Vanessa, LucasLaura.


► télécharger le mp3 ◄
>> toutes les émissions <<

Le replay vidéo de l’émission

9 réponses sur « Emission #59 | Les Moldus »

  1. Luna Lovegood

    Hello le Poudcast !

    En voys entendant (encore) parler du Polynectar, je me suissuis posé une question… Lorsqu’on se transforme en quelqu’un d’autre, notre ADN change pour devenir celui de cette personne, on est d’accord ? Dans ce cas, pourquoi ne pas tout simplement prendre ses propres cheveux une fois transformé pour continuer à se transformer indéfiniment ?

    Merci pour cette émission, vous nous aviez manqué !

    Aimé par 1 personne

    • Poudcast

      Cela ne doit pas être possible, autrement Barty Croupton Jr se serait débarassé du véritable Maugrey. Cela voudrait dire que seule l’apparence change mais que l’ADN reste le notre…
      De toute façon, la magie brise pas mal de règles scientifiques, notamment le Polynectar !

      Merci pour ta fidélité Luna ❤

      J'aime

      • Luna Lovegood

        C’est aussi ce que je me suis dit par rapport à Maugrey… C’est vrai que le Polynectar nous fait se poser pas mal de question !
        Merci de votre réponse !

        J'aime

  2. Slytherinproud

    Salut la team!

    Je suis pas daccord avec vous sur le couple Dean Seamus! Enfin pas sur le fait quil pourrait être ensemble mais sur le fait que on ne sait pas de leur vie amoureuse dans l’univers! Dans les livres (le 6 il me semble) Ginny et Dean sortent brièvement ensemble!
    Bien que cela ne remettent pas en cause une relation homosexuel plus tard 😉

    Aimé par 1 personne

  3. ShantyShin

    Coucou le Poudcast !

    J’ai eu l’agréable surprise de voir mon commentaire lu au début de cette émission et j’ai trouvé vos réponses très intéressantes !
    Du coup, je réitère :p

    * * *

    Cette fois, pour appuyer un peu Jeremy (même si la réponse est donnée par les mots de JKR quelques minutes après : à 1H49, Jeremy se demande si les moldus peuvent produire des cracmols, et honnêtement, la question est intéressante.

    Les définitions de bases sont les suivantes :
    – Un moldu est une personne sans pouvoir
    – Un sorcier est une personne avec des pouvoirs
    – Un cracmol est un né-sorcier sans pouvoir

    Mais donc, Mrs. Figg dit qu’elle voit les détraqueurs, mais JKR dit qu’en vérité, elle ne le peut pas. Cependant, Rusard vit à Poudlard alors que le château est protégé par un très puissant sort de repousse-moldu (occasionnant notamment une grande confusion mentale poussant à rebrousser chemin, hors Rusard n’est jamais confu alors qu’il est à l’intérieur même des murs, le pire endroit, à priori, pour sa santé mentale), et il voit, ressent et communique parfaitement avec les fantômes du lieu.
    Dans ce contexte, et sachant que la magie est un gène (qui peut certes sauter assez de génération pour être oublié), on pourrait supposer que la statut de cracmol serait en fait plus une question de perception et d’affinité que d’abilité magique. Les définitions seraient donc :
    – Un moldu est une personne sans pouvoir, perception ni affinité concernant le monde magique
    – Un sorcier est une personne avec des pouvoirs et une entière perception et affinité concernant le monde magique
    – Un cracmol est une personne sans pouvoir mais avec une certaine perception et affinité concernant le monde magique
    Ainsi s’explique que Rusard et Mrs. Figg, qui sont des cracmols, ont une certaine perception et une affinité avec le monde magique. Mrs. Figg et Rusard le voient/le ressentent, et Rusard y vit.

    Avec cette idée, si des sorciers peuvent naître aléatoirement dans des familles moldues, pourquoi pas, effectivement des cracmols ?
    Ils entreraient dans une catégorie encore à part et seraient totalement invisibles du monde magique parce que, ne pouvant y accéder d’aucune façon (pas de famille sorcière ni d’admission à Poudlard (pour y apprendre quoi en dehors de la botanique ? JKR ayant dit elle-même que même les potions nécessitent un brin de magie)), ils n’y entreraient simplement pas. Et pour les agents du Ministère ayant accès au Registre des Naissances Magiques, ce serait simplement un sujet tabou, par principe, dégoût ou pitié.
    Mais peut-être que, dans le monde moldus, parmi les personnes en hôpital psychiatrique, il y aurait des cracmols nés-moldus, considérés à tort comme des fous pour percevoir des choses que les purs moldus ne verraient/ressentiraient pas, ou devenus réellement fous à cause de ça ; ou peut-être qu’ils seraient parmi les gens qui disent voir les fantômes, ressentir les énergies de certains lieux ou objets, ou encore les passionnés de paranormal, etc.
    Percevant en partie le monde magique mais n’y ayant aucun accès, en fonction de leur environnement et de leur force ou fragilité psychologique, ils deviendraient clairement fous ou perçus comme tel, ou seraient les illuminés du quartier.

    Voilà !
    La question de Jeremy n’était pas bête du tout, je me suis sentie obligée de la défendre un peu xD

    * * *

    Et j’ai une question aussi, sur ce qui me semble être une incohérence majeure concernant la représentation du lien Harry-Voldemort dans le tome 4 :

    Dans le chapitre 2 (tout début du chapitre), Harry se réveille en sursaut après avoir perçu le meurtre de Franc Bryce par Voldemort.

    Extrait en question :  » Il ferma les paupières et s’efforça de se rappeler quelle apparence avait Voldemort, mais il n’y parvint pas… La seule chose certaine c’était que, au moment où le fauteuil de Voldemort avait pivoté et que Harry avait vu ce qui y était assis, il avait été secoué d’un spasme d’horreur qui l’avait réveillé en sursaut… Ou bien était-ce la douleur de sa cicatrice ?  »

    Seulement voilà, Harry a accès à l’esprit de Voldemort lui-même, et à celui de personne d’autre, alors comment a-t-il pu VOIR Voldemort ? A ce moment-là, Voldemou n’est pas conscient de ce lien et ne peut donc manipuler quoique ce soit de ses propres perceptions, de fait, Harry n’aurait dû pouvoir voir/percevoir/ressentir uniquement ce que voyait, percevait et ressentait Voldemort.
    Pour voir Voldemort en face, il aurait fallu qu’il soit en fait dans l’esprit de Bryce, ce qui est impossible.

    Une explication ou une théorie sur ce point ?

    Voilà, fin du blabla xD

    * * *

    Dans tous les cas, j’étais très contente de vous retrouver (avec un peu de retard, certes :/ ) et d’entrer dans le courrier des auditeurs,

    je vous fait des bisous à tous, même aux absents, et j’ai hâte d’écouter le Poudcast #61 (j’ai écouté le 60 avant le 59 par mégarde) :p

    Bises, bises, bises, respect, cœur, love, et encore bises 😉

    ShantyShin (qui se lit cha’nti-chine, si ça vous bloque xD)

    Aimé par 1 personne

    • Poudcast

      Merci ShantyShin pour toutes ces réflexions intéressantes sur notre débat un peu casse-tête ! Tu synthétises très bien ce qu’il m’est venu à l’esprit pendant l’épisode.
      En ce qui concerne le début de La Coupe de Feu, c’est effectivement le seul rêve qu’Harry voit à travers un point de vue extérieur, ce qui n’a pas de sens dans l’histoire. Simplement une facilité de narration de la part de J.K. à priori !

      J'aime

  4. ShantyShin (encore moi xD)

    Eh oui ! Encore moi, finalement !

    Je reviens concernant la fanfiction :

    D’abord, une remarque : même si vous ne le penser peut-être pas, vous avez été un peu abrupt sur le sujet de la fanfiction. Je comprends que vous ne compreniez pas ou ne voyiez pas l’intérêt, mais vous avez dit à plusieurs reprises que c’était, en gros, débile et inutile. Et ça peut être blessant pour ceux qui en sont.

    Et donc, moi qui en suis, je vais vous donner ma perception de tout ça :

    La fanfiction a plusieurs facteurs et plusieurs profils :
    – Chez les simples lecteurs, certains viennent chercher un peu plus de leurs univers préférés, même si ça n’est pas canon, parce que retrouver leurs personnages adorés, dans le pur contexte canon ou dans des situations inédites, leur fait plaisir — qu’ils se replongent ou non régulièrement dans l’œuvre en question.
    – D’autres n’ont pas été pleinement satisfaits du traitement de tel ou tel personnage, ou de tel ou tel aspect du récit original qu’ils peuvent estimer sous-traité(s), ou mal traité(s), ou plus ou moins dommageablement passé sous silence et cherche des récits qui les traitent comme ils les voient, eux ; ou qui les développent plus ou différemment, dans le respect du canon ou non selon les préférences et les envies du moment.
    – D’autres encore ont des tas de questions sans réponse et trouvent dans certaines fanfictions des pistes de réflexions intéressantes, en plus d’une histoire de plus à lire, dans un univers qu’ils connaissent et apprécient.
    – D’autres, aussi, peuvent avoir envie d’explorer des possibilités non-évoquées dans l’œuvre originale, que ça concerne le destin d’un personnage seul, ou d’une relation ou le déroulement d’un évènement, d’une série d’évènements ou d’une intrigue, qu’ils peuvent estimer avoir été peu et/ou mal abordé(e-s) — à cause d’incohérence(s) ou parce que, rétrospectivement et de l’extérieur, d’autres idées peuvent être intéressantes et tout à fait valables (au sens de plausible, pas de canon 🙂 )

    Chez les auteurs, on retrouve tout ça mais du côté de la création :
    – Certains auteurs veulent simplement écrire et trouve un confort et un plaisir particulier à replonger dans l’œuvre qui les a marqué. Ils aiment l’œuvre et ses personnages et n’ont plus qu’à créer une intrigue, puisque le monde et les persos sont déjà prêts. Ils y voient donc la facilité de ne pas avoir à recréer de toute pièce un univers pour raconter leur histoire, et le plaisir de retrouver cet univers qu’ils aiment tout en laissant jouer leur propre imagination.

    Aimé par 1 personne

    • ShantyShin

      Bug clavier, voila la suite :/

      * * *

      – D’autres sont insatisfaits du traitement d’un personnage, d’une relation, d’un évènement — qu’ils l’estiment sous-traité(s), mal traité(s), ou plus ou moins dommageablement passé sous silence — et, leur esprit bouillonnant d’idées et fourmillant de les partager, ils mettent en mots et en ligne leur vision des choses, pour l’offrir aux autres et voir si elle y trouve des échos.
      – Et puis il y a ceux qui ne trouvent pas de réponse à leur millier de question dans l’œuvre originale et qui décident, comme d’autres théorisent pendant des heures, d’explorer des pistes de réflexions à leur façon, par l’exemple par le récit. Parce qu’énoncer des faits ne leur suffit pas, ils ont besoin de le faire en racontant une histoire.
      – Et finalement, certains peuvent simplement avoir envie d’explorer des champs non-evoqués ou non-explorés dans l’œuvre originale — destin d’un personnage, d’une relation, d’un détail, d’un évènement, d’une intrigue.

      Dans toutes ces démarches, les thèmes qui ressortent le plus sont généralement le destin du héro, d’un de ses acolytes ou d’un méchant, et la romance (la plus connue étant certainement le Dramione (Drago/Hermione)), mais ça peut être aussi des questions comme  » Et si Harry avait grandit avec Sirius ? « , ou  » Et si Rogue avait réalisé qu’Harry n’avait pas (et de loin) l’enfance idéale qu’il lui a toujours prêté, mais était lui aussi, quoiqu’à un autre niveau, victime de maltraitance ? « , ou encore  » Et pourquoi pas la TLF (théorie du Lien Fraternel) ? Pourquoi pas la tenter et comment la mettre en place ? « , ou bien, plus ‘anecdotiquement’  » Et si, dans cette grande école d’hétéros blancs, on mettait un peu de couleur sur les peaux et les drapeaux ? « .

      Dans tous les cas, qu’on aime ou pas la démarche ou l’idée même des fanfictions, ça n’a jamais but à invalider l’œuvre de laquelle elle est tirée, dans l’esprit de personne. Et on peut tout à fait, comme je le fait depuis 20 ans, vivre avec l’amour des livres originaux bien au cour et le canon bien en tête, et apprécier les milliers de nuances et de visions, canons ou pas, sur cette œuvre qui nous tient depuis l’enfance.

      Je sais que, dans les livres, Rogue est un ignoble connard mesquin et destructeur uniquement motivé par la vengeance de la mort de Lily, et je l’aime comme ça. Mais j’aime aussi me plonger dans des visions (extérieures ou personnelles) plus nuancées de ce personnage. Le voir comme une personne plus blessée et aigrie que noire et mauvaise, qui puisse trouver, dans des circonstances particulières, non pas le simple rachat de ses fautes (par la chute de Voldemort), mais une véritable absolution (par l’accès à une relation réciproque forte avec Harry, par exemple, et donc à la mort d’une haine qui lui a coûté Lily, alors que son fils est tout ce qu’il reste d’elle et qu’elle est morte pour lui).

      Voilà. Je pourrais parler des heures de la fanfiction et des récits qui m’ont le plus touchée, mais j’arrête là, le but n’étant pas de vous convaincre de vous y mettre (quoique ça me ferait plaisir quand même 😉 ), mais juste de vous donner le point de vue d’une amatrice de fanfictions qui n’a pas pour autant délaissé les œuvres dont elles sont tirées.

      Bon, des bises, des bises, mes agneaux, cœur sur vous 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s