Emission #54 | Notre avis sur ‘Les Crimes de Grindelwald’

Après deux longues années d’attente, le second volet des Animaux fantastiques est enfin là ! Les Crimes de Grindelwald s’offre ainsi aux fans et poursuit les aventures de Norbert, Tina, Jacob et Queenie, tous entourés bien sûr de créatures magiques. Comme le titre l’indique aussi, nos héros sont désormais face à un adversaire redoutable, Grindelwald, qui révéla malgré lui sa véritable identité à la fin du premier film. Une nouvelle fois scénariste sur cet opus, quelles surprises J.K. Rowling nous réserve t-elle ? Cette nouvelle incursion dans l’univers magique d’Harry Potter est-elle convaincante ou divisera t-elle les spectateurs ? Verdict de notre équipe, garanti 100% SPOILERS, assurez-vous donc bien d’avoir vu le film auparavant ! Une chose est sûre, les débats et autres théories ont encore de beaux jours devant eux avant la sortie du prochain volet…

Début du thème après l’introduction : 0:27:04

Chroniqueurs : Jérémy, Vanessa, Lucas, Laura, Camille & Adrien.


► télécharger le mp3 ◄
>> toutes les émissions <<

Le replay vidéo de l’émission

8 réponses sur « Emission #54 | Notre avis sur ‘Les Crimes de Grindelwald’ »

  1. Mei_Mogwai

    J’ai ENFIN pu voir le film ! Et je ne m’en remet pas ! J’avais pas regardé l’émission avant de voir le film (évidemment) mais vu les msg twitter de l’équipe j’ai tout de suite compris que vous aviez été déçu ^^ !

    J’ai plutôt bien aimé le film. Je l’ai trouvé beau, avec plein d’infos! Il faut savoir que j’me représente l’univers d’Harry Potter comme s’il avait vraiment existé et que tout ce que j’peux voir ou lire m’apportent des informations supplémentaires sur ce qui c’est passé. C’est pourquoi, j’ai bien aimé toutes les phases explicatives du film. C’est comme si j’avais regardé un documentaire ou une reconstitution !

    Ce que je n’ai pas aimé après coup et je vous rejoins beaucoup c’est les différentes incohérences… J’me considère comme fan mais j’suis loin de tout savoir de la chronologie. ça m’a fait sourire de voir McGonagall (quoi que j’ai pas aimé son interprétation nunuche). Mais évidemment quand j’me suis renseigné sur son age et son entrée à Poudlard, ça m’a déçu d’apprendre que ce n’était pas possible. Pareil pour Croyance = Aurelius Dumbledore… Ne connaissant pas les dates exactes, j’me suis d’abord dit, waaaaah mais comment !? trop ouf ! Pis comme pour le reste, j’me suis renseigné et j’ai compris que non c’est pas possible ! Après pour l’histoire Croyance est en faite le frère de Dumby, ça m’a pas déçu, parce que une fois les doutes dissipés, j’me suis dit ok, donc Grindelwald beau manipulateur, menteur … Il veut retourner le cerveau de Croyance pour qu’il se débarasse de Dumbledore à sa place et ça c’est pas compliqué à deviner puisqu’il le dit clairement à un de ses sbires.

    Le truc que je valide absolument pas ! C’est Dumbledore en costume cravate à la cool, à la beau gosse … Pour moi Dumbledore a toujours été un sorcier assez intemporel, décalé par rapport à la mode de l’époque. C’est même très souvent dit dans Harry Potter que les sorciers « mélangent » tout les styles vestimentaires des moldus n’y connaissant rien ! Et là, on a un petit Dumbledore tranquillou, bien sapé, beau gosse, sexy, beau cul, tout ce qu’on veut ! ça m’a pas plu :/ ! J’aurai mille fois préféré un Jude Law avec des cheveux un peu plus long, avec une belle barbe à la hipster et un look qui se rapproche de la grande robe de sorcier et le chapeau assorti ! Mais pour l’interprétation de Jude Law, j’ai plutôt apprécié. C’est vraiment pas l’acteur qui m’a gêné mais son look.

    J’ai été très déçu que Nagini n’ai que 3 lignes de texte… J’avais hâte de rencontrer ce personnage et de le comprendre. Jacob je l’ai trouvé INUTILE ! Leta j’ai bien aimé le perso aussi et triste qu’elle soit déjà enterrée ! Comme vous l’avez dit y’a beaucoup trop de personnage.

    En sortant du ciné, j’ai fais exactement la même remarque qu’Adrien. Disant que j’aurais préféré plusieurs films indépendant les uns des autres comme l’a fait Star Wars plutôt que d’introduire des animaux fantastique sans grand intérêt dans celui la !

    J’ai beaucoup aimé Johnny Depp et son personnage. J’ai beaucoup aimé la manipulation du personnage. Franchement on a envie de lui faire confiance même en sachant à l’avance qu’il veut asservir les moldus.

    Et Queenie, je savais qu’elle passerait du côté obscure en voyant les bandes annonces… Donc pas de surprise mais j’ai beaucoup aimé le personnage bien moins nunuche même si on retient que la raison pour laquelle elle pete un cable c’est le mariage alors que non… J’ai l’impression comme Vanessa qu’elle pète un câble à cause de son pouvoir qu’elle n’arrive plus à contrôler et qui l’a rend dingue !

    J’ai pas vu la fin de l’emission, j’avais peur d’oublier des trucs que j’voulais vous dire et ça m’embete vachement de pas pouvoir échanger avec vous en direct parce que j’ai pas grand monde dans mon entourage qui s’y connait assez pour pouvoir débattre comme vous le faite :/ !

    J’rajouterai juste que à mon avis, à force de visionnage vous allez finir par apprécier le film parce qu’on ne peut pas débattre 3h46 sur un film qu’on aime pas hahaha !

    Bisous à toute l’équipe, j’espère vous rencontrer un jour.
    Mei

    J'aime

  2. Acloque

    Bonjour,
    Je viens de commencer le poudcast et je tenais à réagir à propos de 2 ou 3 choses.
    Déjà étonnamment pour moi, le second film des animaux fantastiques a été bcp plus facile à aborder. Pourquoi ? Parce qu’il est un reflet, une projection dans un univers imaginaire, d’un phénomème sociétal qui fait son retour en force depuis plusieurs années en Europe et ailleurs : le populisme et le fachisme.
    Reprenez le discours de Grindelwald (scène 114), vous pouvez le transposer dans la bouche de quelques personnages politiques très actuel.
    Ensuite, une petite réaction concernant Norbert. Vous semblez, vous demander pourquoi lui, finalement il ne sert pas à grand chose, finalement il semble subir tous les événements. Pourquoi lui ? Parce qu’il est extraordinairement indépendant et immunisé contre le pouvoir. Il est ce que Dumbledore aurait aimé être dans sa jeunesse troublée.
    Norbert n’est en rien la marionnette du ministère ou de Dumbledore, Norbert c’est Sam Sagace dans le seigneur des anneaux, le seul porteur de l’anneau qui peut rester en terre du Milieu à la fin de l’histoire.
    Alors oui pourquoi Norbert ? Parce qu’il est la meilleure (la seule) arme capable de résister au populisme/fascisme. Tous les autres sont pris dans les tourments de la séduction, l’attrait du populisme ou en conflit avec leur propre violence, leur volonté d’en découdre (et ce faisant il ne font que renforcer le pouvoir de Grindelwald).
    Tout le film évoque la lutte interne des personnages, Leta et sa honte, Dumbledore et son passé, Thésée et sa fidélité (au ministère ou à Dumbledore ?), Tina et son ambition d’etre considérée, Croyance et sa filiation, Nagini et sa double nature, Kama et son conflit de loyauté, Queenie et sa sensibilité… seul Grindelwald, Norbert et dans une moindre mesure Jacob sont des personnages ancrés dans leur temps. L’un est le mal car il estime que ses droits priment sur ses devoirs, à l’inverse de Norbert qui est l’image même de l’intégrité et qui place toujours ses devoirs avant ses droits (au bonheur…).

    Voilà pour les réflexions que je souhaitai partager avec vous.

    Samuel

    Aimé par 1 personne

  3. Acloque

    Je continu à vous livrer pelle mêle mes réactions , je ne sais pas si je serais lu mais qu’importe 😉
    Pour le questionnement À propos de Jacob et Queenie, que savons nous ?
    Que quelques temps après l’intrigue première, il travaille anonymement dans une usine. Il a donc fallu qu’il retrouve un emploi, Norbert lui donne un coup de main financièrement, il va donc pouvoir réaliser son rêve, retourner à la banque, défendre son projet, prospecter et ouvrir une boulangerie. Lorsque nous voyons le projet réalisé, plusieurs mois se sont passés, la boulangerie/pâtisserie cartonne, elle est donc connue et reconnue. Donc d’un point de vue temporelle, il n’y a pas de soucis particulier, c’est cohérent.
    Ensuite, il y a les « créations » de Jacob. Ses rêveries (on peut imaginer qu’il considère ainsi les pensées qui le pousse à redessiner dans des gâteaux les animaux fantastiques), nous indique qu’il n’a au minimum pas été « oubliété » correctement. Il lui reste quelque chose même si c’est parcellaire ou que simplement sa raison l’amene à douter de ces « souvenirs » fous.
    Enfin donc, la scène où il retrouve Queenie peut se dérouler simplement quelques semaines avant qu’ils ne débarquent à Londres. Queenie n’est sûre de rien, elle semble être inadaptée au monde environnant, celui des mages comme celui des non-mages. Il n’est pas anodin qu’elle tombe amoureuse de Jacob, c’est un moldu et ce n’est pas lui faire injure que de dire qu’il n’a pas un physique avantageux. Et malgré ce déséquilibre c’est elle qui lui jette un sort, tant elle est fragile et tant elle doute de tout et en tout premier lieu d’elle meme. Elle sera une proie facile pour Grindelwald pour cela.

    Aimé par 1 personne

  4. Acloque

    Concernant le trouble que vous ressentez concernant la difficulté à savoir si nous sommes dans le monde des moldus ou des sorciers.
    « Les moldus ne voient jamais rien »
    Personnellement cela ne m’a pas choqué, en effet c’est Tout l’objet du message de Grindelwald : chers sorciers et sorcières cessons de nous cacher. Prenons ce qui nous reviens légitimement. Ils ne s’agit pas d’un conflit entre sorciers mais bien d’une volonté de régner sur tous les « mondes », du coup cette confusion des mondes est pour moi nécessaire. Il y a une tentative de débordement depuis le premier film.

    Aimé par 1 personne

  5. Acloque

    A 1h44 vous évoquez les personnages de Dumbledore et de Grindelwald en reflet l’un de l’autre. Pour moi en miroir il s’agit bien de Norbert et Grindelwald et certainement pas Dumbledore qui lui a des ambitions de « régner ». Souvenez-vous des confidences de son frère dans les reliques de la mort, sur les dégâts qu’a pu causer l’ambition de Dumbledore à sa propre famille.
    Non c’est bien Norbert, l’antithèse de Grindelwald. Dumbledore est plus un frère ayant pris une autre voix pour accéder à une position dominante.

    Aimé par 1 personne

  6. Acloque

    Scène 30 : DUMBLEDORE « Savez-vous pourquoi je vous admire, Norbert ? Plus que quiconque, peut-être ?
    Vous ne cherchez pas le pouvoir ou la popularité. Vous vous demandez simplement si une action est foncièrement juste. Et alors, quel qu’en soit le prix, vous agissez. »

    Aimé par 1 personne

  7. Acloque

    Pour faire encore une analogie pour Norbert, Dumbledore et des personnages du seigneur des anneaux : Norbert serait Sam Sagace (le jardinier véritable héros de l’histoire) et Dumbledore serait Gandalf le Gris, celui qui n’ose prendre l’anneau ne serait-ce qu’une minute, de peur qu’il n’atteigne à travers sa propre nature : « un pouvoir trop terrible a imaginer ».

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s